PROFILS | Publié : juin 2018

Emploi et incapacité

Normand Boucher, chercheur et professeur à l'Université Laval

Normand Boucher, professeur associé à l'École de travail social et criminologie de l'Université Laval.

Normand Boucher, chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale et professeur associé à l’École de travail social et criminologie de l’Université Laval, a fait de la question de l’employabilité des personnes en situation de handicap son cheval de bataille.

Ce chercheur, qui participe au colloque international Regards croisés sur le handicap en contexte francophone du 12 au 15 juin 2018, ne parle toutefois pas de handicap. « Il s’agit d’une incapacité. Le handicap est le résultat de l’interaction de la personne dans son contexte social. C’est facile à comprendre dans le contexte de l’environnement bâti, mais ça peut prendre différentes formes. »

Normand Boucher soutient que l’écart entre l’employabilité des personnes ayant une incapacité et celles qui n’en ont pas est très important. « C’est de l’ordre de 30 % d’employabilité pour les gens qui ont une incapacité, par rapport à 70 % pour le reste de la population. »

Or, il affirme que le travail est le vecteur principal d’intégration dans la société. « Il y a de la sensibilisation à faire. Des employeurs pensent parfois que ça coute plus cher d’embaucher quelqu’un avec une incapacité. »

En outre, le contexte minoritaire représente une embuche supplémentaire à l’employabilité selon Normand Boucher, car la plupart du temps il faut aussi parler anglais pour décrocher un emploi.

 

Voir d'autres profils

© 2013-2018 Université de Saint-Boniface