PROFILS | Publié : avril 2019

Une session édifiante dans la Belle Province

Rebecca Tomchak, étudiante en arts à l'USB.

Rebecca Tomchak, récipiendaire d'une bourse de mobilité de l'ACUFC d'une valeur de 5 000 $.

 

Grâce à une bourse de 5 000 $ de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC), Rebecca Tomchak, étudiante à l’Université de Saint-Boniface (USB), a passé quatre mois à l’Université Laval, à Québec. Une expérience enrichissante sur tous les points pour cette passionnée d’histoire.

Rebecca Tomchak en est actuellement à sa troisième année d’un baccalauréat ès arts à l’USB (majeure histoire, mineure psychologie). Elle fait partie des neuf étudiants boursiers du programme de mobilité étudiante interprovinciale de l’ACUFC, chacun ayant reçu une bourse de 5 000 $.

« Pour les étudiants, cette bourse change toute la donne pour une expérience hors province, confie Rebecca Tomchak. C’est un coup de pouce pour les frais d’administration, le loyer et les activités de découverte. »

De septembre à la fin décembre 2018, Rebecca Tomchak a pu vivre une expérience passionnante comme étudiante à l’Université Laval. Elle y a suivi deux cours d’histoire, un cours de politique canadienne et un cours sur les changements climatiques. « J’ai adoré ces cours! C’était un peu difficile pour certains, mais j’ai vraiment beaucoup appris. »

Ce n’était pas sa première expérience québécoise. En 2016, elle avait participé au programme Explore pendant cinq semaines, à Québec également. Depuis, elle rêvait de retourner au Québec pendant une période plus longue. 

« J’étais tellement heureuse d’être acceptée au programme. Je n’y croyais pas! C’est seulement devenu réel quand je suis arrivée à Québec. »

Encore plus qu’une expérience universitaire hors du commun, ce séjour a consolidé l’amour du français de cette ancienne élève du programme d’immersion. « Ce qui m’a frappée, c’est l’immersion totale dans la langue française, non seulement dans les cours à l’université, mais aussi dans la vie quotidienne. Je devais parler en français avec les gens dans la rue, dans les commerces. Ça m’a forcée à sortir de ma zone de confort. Je me sens plus confiante en français maintenant. »

Et puis, bien sûr, la découverte. Pour les récipiendaires de cette bourse de mobilité, cette expérience interprovinciale est souvent source d’enrichissement culturel. « J’en ai profité pour faire plein de choses intéressantes, se réjouit Rebecca Tomchak. J’ai visité Ottawa, Sherbrooke, et j’ai aussi profité des espaces naturels du Québec. Je conseille vivement aux étudiants de tenter leur chance. Ce programme est excellent. »

À l’avenir, Rebecca Tomchak compte bien poursuivre ses études en français. Son désir le plus cher : intégrer la Faculté d’éducation de l’Université de Saint-Boniface et devenir enseignante d’histoire.

L’ACUFC regroupe 21 collèges et universités de la francophonie canadienne. Son programme de mobilité étudiante interprovinciale contribue à favoriser l’apprentissage expérientiel des étudiants, à promouvoir la francophonie et à encourager la découverte de ses différentes formes d’expression. Ce programme est réalisé en collaboration avec quinze des établissements membres de l’ACUFC, dont l’Université de Saint-Boniface, et quatre universités québécoises.

 

Voir d'autres profils

© 2013-2019 Université de Saint-Boniface