NOUVELLES ET ÉVÈNEMENTS | 28 septembre 2022

Une semaine d'activités pour cheminer vers la réconciliation est lancée

L'USB illuminée en orange.La façade de l'USB sera illuminée en orange le 30 septembre.

 

En amont à la Journée du chandail orange, qui aura lieu le vendredi 30 septembre, l’Université de Saint‑Boniface (USB) effectuait le coup de d’envoi lundi dernier d’une semaine d’activités pour contribuer à la démarche du Centre national pour la vérité et la réconciliation.

Illuminé en orange

Afin de souligner la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, le 30 septembre, l’USB sera fermée et les cours annulés, mais elle se joindra à nouveau à l’initiative mise sur pied par le Centre national pour la vérité et la réconciliation, situé à l’Université du Manitoba. Ainsi, l’entrée principale et la coupole seront illuminées, en soirée, de lumières orange afin de rendre hommage aux enfants autochtones envoyés dans les pensionnats autochtones du Canada.

Encore une fois cette année, les Rouges tenaient une vente de teeshirts orangés dans le cadre de la Semaine de la vérité et de la réconciliation, une activité qui avait été lancée en 2021. Le logo des Rouges a été modifié par un graphiste métis pour lui donner un aspect rappelant le perlage métis et a été apposé sur ces teeshirts. Tous les profits amassés seront remis à l’organisation Winnipeg Aboriginal Sports Achievement Centre (WASAC).

Le port du chandail orange sera fortement encouragé le 29 septembre, en hommage aux enfants autochtones disparus dans les pensionnats, aux survivants des pensionnats et à leurs familles.

Les athlètes des équipes sportives ainsi que les membres du personnel, du corps professoral et de la population étudiante sont invités à se regrouper devant la façade de l’Université à 11 h afin de souligner cette journée tous ensemble.

Un Réseau des Ainés voit le jour

Le Réseau des Ainés, une initiative qui offrira aux gens sur le campus un accès direct à la sagesse d’Ainés* métis, a été inauguré dans la Galerie de l’USB. L’exposition permet à la communauté universitaire de se familiariser avec les membres du Réseau. Du 26 au 29 septembre, on peut y voir leur biographie accompagnée d’une photo, d’une citation ainsi que d’un artéfact représentant leur identité métisse.

Depuis lundi et tout au long de la semaine, il est également possible de rencontrer les Ainés au Centre étudiant Étienne-Gaboury, où une table leur est réservée de 12 h à 13 h. Après cette semaine de commémoration, les Ainés demeureront disponibles à toute demande. On peut communiquer avec le Réseau en remplissant une demande en ligne à ustboniface.ca/aines.

Au total, on compte cinq Ainés, qui accorderont généreusement de leur temps par leur présence ponctuelle à l’USB tout au long de l’année scolaire afin d’appuyer la communauté universitaire de l’USB dans sa réflexion sur la réconciliation.

Parmi les membres du Réseau, on reconnaitra Paulette Duguay, Dolorès Gosselin, Paul Desrosiers et David Dandeneau.

Lancement du Fonds Réconciliation

En soutien aux efforts de réconciliation et d’éducation autochtone dans son établissement, l’USB est fière de lancer le Fonds Réconciliation. La réconciliation et l’éducation autochtone prennent un sens tout à fait unique étant donné le contexte historique, territorial, communautaire et minoritaire de l’USB, qui accueille des étudiants métis depuis ses humbles débuts.

Un premier don anonyme de 25 000 $ a permis de lancer le fonds avec pour objectif d’atteindre 75 000 $ d’ici la fin de l’année. Tous les dons recueillis seront jumelés par l’USB, jusqu’à concurrence de 25 000 $, et assureront la mise en œuvre d’initiatives afin de poursuivre notre cheminement vers la réconciliation.

Dans une démarche respectueuse et authentique, l’Université de Saint-Boniface continue de miser sur le dialogue et l’apprentissage comme outils pour cheminer vers la réconciliation francophone-autochtone.


*Au sein des communautés autochtones, on réserve le titre d’Ainé pour désigner une personne qui a acquis, au fil des ans, une connaissance approfondie des enseignements traditionnels, des cérémonies ou des pratiques culturelles, et une sagesse qui lui permet de partager ces connaissances avec d’autres.

© 2013-2024 Université de Saint-Boniface