NOUVELLES ET ÉVÈNEMENTS | 31 mai 2019

Une salle pour honorer Annette Saint-Pierre

Gabor Csepregi près de la plaque qui décore l'entrée de la salle Annette-Saint-Pierre.

Le recteur, Gabor Csepregi, près de la plaque qui décore l'entrée de la salle Annette-Saint-Pierre.

 

La salle 2526 de l’Université de Saint-Boniface (USB) a été désignée, le 30 mai dernier, salle Annette-Saint-Pierre.

Si la nomination a été vite approuvée par le comité de sélection pour les désignations honorifiques de l’USB, c’est que la femme de 94 ans a « contribué de multiples façons exceptionnelles au développement de l’USB comme de la société », explique le recteur Gabor Csepregi.

En effet, Annette Saint-Pierre a cofondé le CEFCO en 1978, qui a fait de l’Ouest canadien un champ de recherche légitime et de l’USB un point central pour la recherche. Elle a aussi fondé deux maisons d’édition dans l’Ouest, les Éditions du Blé en 1974 et les Éditions des Plaines en 1979, et elle a contribué en 2003 à faire de la maison natale de l’écrivaine Gabrielle-Roy un musée qui a rehaussé le prestige de l’écrivaine, et donc de Saint-Boniface et du Manitoba français.

À l’USB où elle a enseigné 17 ans, elle a aussi été la première à donner un cours de littérature canadienne-française.

« Je suis très reconnaissante et très fière de cette nomination, et surtout d’être la première femme à avoir une salle à mon nom à l’USB, confie Annette Saint-Pierre. Je savais que quelqu’un avait lancé cette idée pendant le colloque du CEFCO (Centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest) en septembre dernier, mais je pensais que ça se concrétiserait bien après ma mort! »

 « Toute sa vie, Annette Saint-Pierre a posé des gestes visionnaires, fondateurs, porteurs d’élan, affirme François Lentz, ancien président du CEFCO, qui s’est occupé de constituer le dossier de demande de désignation honorifique. Elle a fait une différence réelle et durable pour la communauté. C’est une femme d’un engagement, d’une énergie et d’un enthousiasme inspirants et contagieux! »

Gabor Csepregi renchérit : « C’est une femme de renaissance, un modèle pour la jeunesse et pour la société toute entière. Nous sommes heureux de lui dédier une belle salle entièrement refaite à neuf, dans la Faculté d’éducation où elle a été très impliquée pendant sa carrière. »

© 2013-2019 Université de Saint-Boniface