PROFILS | Publié : juin 2018

Une première doyenne pour l'ESIES

Chantal Saint-Pierre, première doyenne permanente de l’ESIES de l’USB

Chantal Saint-Pierre, première doyenne permanente de l’École des sciences infirmières et des études de la santé de l’Université de Saint-Boniface.

Le mois de juillet 2018 a vu Chantal Saint-Pierre assumer les fonctions de première doyenne permanente de l’École des sciences infirmières et des études de la santé (ESIES) de l’Université de Saint-Boniface (USB). Créée en juin 2017, l’École réunit le baccalauréat en sciences infirmières, le diplôme en sciences infirmières auxiliaires ainsi que le certificat Aide en soins de santé.

Titulaire d’un doctorat en sciences infirmières de l’Université de Montréal, Mme Saint-Pierre a enseigné au Cégep de La Pocatière ainsi qu’à l’Université de l’Alberta avant de poursuivre une carrière impressionnante à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) où elle a veillé à la mise sur pied du Département des sciences infirmières et des différents programmes que cette unité offre depuis, soit un baccalauréat en sciences infirmières, un baccalauréat intégré (collégial/universitaire) ainsi qu’une maitrise en sciences infirmières.

À l’UQO, Mme Saint-Pierre a occupé de multiples mandats dans une série de fonctions administratives dont celles de directrice du Département des sciences infirmières, de responsable des programmes de deuxième cycle en sciences infirmières, de directrice adjointe et de directrice du Module des sciences de la santé. Mme Saint-Pierre a également été cinq fois membre ou présidente de comités chargés d’élaborer le dossier nécessaire pour l’obtention d’agréments auprès de l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières (ACESI) et a évalué une dizaine de programmes à travers le pays au nom de l’ACESI. Mme St-Pierre a également siégé à plusieurs hautes instances de l’UQO dont, entre autres, la commission des études et le conseil d’administration.

« Chantal Saint-Pierre est une bâtisseuse de premier calibre, souligne Peter Dorrington, vice recteur à l’enseignement et à la recherche. Professeure et administratrice bilingue éminente, elle saura réunir le personnel et les acteurs du système des soins de santé dans le développement d’une École des sciences infirmières et des études de la santé de première qualité. Comme elle a déjà vécu et travaillé dans l’Ouest canadien, j’ai toute raison de croire qu’elle s’adaptera très vite aux réalités francophones du Manitoba. »

Chercheuse accomplie, Mme Saint-Pierre a publié une monographie et rédigé une dizaine de chapitres de livres ainsi qu’une vingtaine d’articles dans des revues arbitrées. Parmi ses intérêts de recherche, on compte la formation des infirmières et des infirmiers, l’identité professionnelle ainsi que la relation entre la santé et la conciliation des rôles de vie.

« Je suis ravie de joindre l’Université de Saint-Boniface et très motivée à relever le beau défi de faire évoluer la première école francophone des sciences infirmières et des études de la santé dans l’Ouest canadien, affirme Mme Saint-Pierre. La qualité des programmes de santé offerts à l’USB est déjà établie. Il s’agira donc de renforcer les programmes de l’ESIES, d’accompagner les professeures et professeurs dans le développement d’un programme de recherche à l’échelle de l’École, et de cultiver les relations avec les acteurs du système des soins de santé au Manitoba. »

En 2017, Mme Saint-Pierre s’est vu attribuer trois prix prestigieux : le prix d’excellence de l’UQO en administration pédagogique, le prix « Reconnaissance » de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de l’Outaouais (catégorie gestionnaire) ainsi que le prix d’excellence de l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières pour évaluatrices et évaluateurs aux fins de l’agrément (prix Wendy-McBride).

 

Voir d'autres profils

© 2013-2018 Université de Saint-Boniface