PROFILS | Publié : novembre 2022

Une passion toujours aussi vive pour l’informatique

Firmin Foidart accompagné de photos de vieux ordinateurs.

Firmin Foidart a vu du très près l'évolution de la technologie à l'USB.

Les technologies de l’information ont toujours été une source d’intérêt et de plaisir pour Firmin Foidart, analyste sénior en informatique au Service des technologies de l’information de l’Université de Saint-Boniface (USB). Cet homme qui célèbre sa 38e année de service à l’USB originaire de Bruxelles, au Manitoba, a occupé une place particulière dans l’actualisation des technologies à l’Université.

Curieux de nature, l’évolution constante du secteur informatique a permis à Firmin Foidart de garder intacte son affection pour cette science. Un parcours riche entre les murs de l’unique université francophone de l’Ouest canadien.

Un retour aux sources

Bien avant son arrivée en tant que professeur au Collège communautaire de l'USB, aujourd’hui l’École technique et professionnelle, Firmin Foidart connaissait déjà les lieux de l’USB. Après y avoir terminé sa première année de cours universitaires, il avait une grande curiosité pour l’informatique, et cherchait à nourrir cette soif. À cette époque, l’USB ne possédait pas les ressources nécessaires pour offrir une éducation formelle dans ce domaine. Il était hors de question de faire une croix sur la carrière qu’il souhaitait, il décide alors de s’inscrire au programme de science informatique à l’Université du Manitoba, où il obtient son baccalauréat en 1983.

Le récent diplômé travaille au sein de différentes compagnies, notamment à la société Centre de Recherche et de Conseil (CERECO), où il acquiert une grande expérience en analyse statistique. En 1984, il revient à son alma mater pour transmettre sa passion à titre de professeur du tout premier programme d’informatique appliquée offert à l’USB.

L’art des technologies

En tant que spécialiste, Firmin Foidart a été un témoin d’importantes premières à l’USB : l’installation des premiers systèmes d’exploitation Windows, les premiers Macintosh et le premier réseau informatique interne de l’Université.

« Je me souviens des premiers ordinateurs qui étaient présents à mon embauche, raconte Firmin Foidart. Il y avait une salle avec une vingtaine de terminaux et dans une autre salle était hébergé l’ordinateur auquel les terminaux étaient tous reliés : le VAX. Ces impressionnantes machines étaient surtout utilisées par les étudiants et les ressources humaines. Tout ça a tellement évolué! »

Dans les années 1990, les microordinateurs IBM sont venus remplacer le VAX, donnant naissance au système informatique tel que nous le connaissons aujourd’hui. Une vraie transformation pour Firmin. L’analyste a également vu la multiplication des ordinateurs à l’USB, d’un laboratoire informatique où les professeurs venaient de temps en temps à la fin des années 1980, aux ordinateurs dans chaque bureau, au début des années 1990 — en passant par les minilaboratoires informatiques à chaque étage.

Les avancées dans ce secteur se font à une vitesse fulgurante qu’il faut constamment rester à l’affut des nouvelles arrivées. « Dans un monde où les changements technologiques sont très rapides, ça peut être stressant. On vient à peine de comprendre un nouvel outil que déjà une nouveauté arrive! De plus, changer de système est dispendieux. On doit prendre des décisions qui enchanteront tout le monde. » Firmin nous explique également l’importance de participer à des séminaires et de collaborer avec d’autres établissements : « On fait notre possible pour se tenir à jour. La lecture et le travail d’équipe sont des ressources accessibles pour connaitre les nouvelles tendances dans l’industrie. »

Pour cet amoureux des sciences informatiques, l'avenir de ces technologies de l’information reste très prometteur. Il est particulièrement impatient de contribuer aux projets de modernisations technologiques prévues à l’USB, dont notamment le projet Cumulus, au sein duquel Firmin occupe un rôle d’envergure.

 

Voir d'autres profils

© 2013-2022 Université de Saint-Boniface