PROFILS | Publié : juin 2023

Un homme à l'écoute des loups

Daniel Dupont, professeur de biologie.

Le professeur de biologie Daniel Dupont est un passionné des forêts manitobaines et de la faune.

 

Son affinité avec la nature a permis à Daniel Dupont de vivre des moments passionnants depuis un très jeune âge. Aujourd'hui riche de plus de 17 ans d'expérience dans le domaine de la biologie, le scientifique et fier Métis met son amour pour la nature au service de sa profession. Instinctivement, ce sentiment continue d'agir comme une boussole pour son parcours professionnel, qui l'a récemment orienté vers l'étude des loups.  

Entre les arbres et la rivière 

Originaire de la communauté rurale de Saint-Georges (Manitoba), Daniel Dupont a grandi sur une petite ferme, aux abords de la rivière Winnipeg et de la forêt boréale. Dès son plus jeune âge, il développe un amour pour le plein air et l'écologie. 

« Mes frères et moi étions presque toujours dehors en train d'explorer les alentours que ce soit en traversant les rapides en kayak ou en faisant des randonnées dans la forêt chez nous. » 

C'est à l'Université de Saint-Boniface (USB) qu'il se plonge dans l'étude des sciences. En 2006, il obtient son baccalauréat en sciences.  

« Alors que j'effectuais mes études en sciences, j'ai eu la chance d'occuper des emplois qui me permettaient d'être sur le terrain et d'étudier les plantes, l'eau ainsi que les caribous. Je savais dès lors que ma passion pour la nature allait dessiner ma carrière, précise-t-il. Je me suis donc lancé dans une maitrise en environnement à l'Université du Manitoba, où je me suis intéressé particulièrement aux lieux de mise bas des caribous forestiers au Manitoba. » 

Plus tard, en 2011, ce passionné des forêts manitobaines et de la faune qu'elles abritent met à profit ses connaissances en tant que biologiste de la faune, au sein du ministère des Ressources naturelles et du Développement du Nord. Un poste qu'il occupe pendant plus d'une décennie et qui lui a permis de développer d'excellentes compétences en communication scientifique, en conception de protocoles, en dissection, en travail en laboratoire, ainsi que dans l'encadrement d'étudiants et d'étudiantes.  

Un projet d'analyse comportementale 

La forêt boréale manitobaine invite Daniel Dupont à la revisiter régulièrement dans le cadre de ses études doctorales. Son projet : examiner les interactions prédateur-proies, plus spécifiquement, entre le loup comme prédateur et ses proies comme l'orignal, le castor et le cerf de Virginie. 

« J'examine comment la densité et la distribution d'une espèce influent la diète, le comportement et la distribution d'une autre à l'aide de colliers émetteurs posés sur des loups et des orignaux. Ceci me permet de déterminer leur distribution, leurs mouvements et leur habitat », explique-t-il. 

Dans le but d'avoir une meilleure compréhension des comportements prédateur-proies, Daniel Dupont visite les lieux fréquentés par des loups afin d'y observer des traces de consommation de diverses proies. Dans les cas où il en trouve, il tente de déterminer l'espèce, le sexe, l'âge et la condition de l'animal en examinant différents indices sur le terrain et collectant des échantillons biologiques à des fins d'analyse en laboratoire. 

« C'est certainement un défi de jongler avec un emploi à temps plein, les responsabilités familiales et la préparation d'un doctorat, mais c'est un sujet qui me passionne. » 

Œuvrer pour la communauté métisse 

Fier Métis francophone, Daniel Dupont est l'un des cofondateurs du regroupement d'étudiants métis créé en septembre 2003, dont l'objectif est de promouvoir et d'enrichir la fierté métisse chez les membres de la population étudiante, et de les accompagner dans leur cheminement scolaire et culturel. D'ailleurs, il a été le porte-parole du Conseil métis national entre 2001 et 2010 ainsi que membre du conseil de l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba (UNMSJM) de 2006 à 2011.  

« C'est important de célébrer notre identité! Le Manitoba, Saint-Boniface plus précisément sont d'une grande importance pour les peuples métis. » 

Assurément, le retour de Daniel Dupont chez son alma mater à titre de membre du corps professoral viendra favoriser le cheminement envers la réconciliation et enrichir l'enseignement de la perspective autochtone à l'USB, notamment en biologie.  

 

Voir d'autres profils

© 2013-2024 Université de Saint-Boniface