La création du Regroupement en 1996 est venue d’une prise de conscience de la spécificité des préoccupations et des besoins des communautés francophones dispersées dans les diverses provinces canadiennes et à travers le monde, de même que de la nécessité de mettre en commun les expertises et de donner une voix à ces communautés. Vingt-huit ans plus tard, le Regroupement se veut un organisme rassembleur.

Notre histoire

1995-2000

carte francophonie canadienne

L’idée de fonder le Regroupement pour l’étude de l’éducation francophone en milieu minoritaire fait surface au Congrès annuel de la Société canadienne pour l’étude de l’éducation (SCÉÉ) tenu à l’Université du Québec à Montréal en 1995. Un groupe de chercheurs, incluant notamment Rodrigue Landry, Réal Allard, Marie-Josée Berger, Joan Netten, Bernard Laplante et Georges Duquette, discutent du besoin de rassembler les chercheurs oeuvrant en milieu minoritaire. Georges Duquette lance l’idée d’organiser un colloque annuel. Pour ce faire, il est proposé de raviver le Groupe francophone de l’Association canadienne pour l’étude du curriculum (ACÉC) qui avait été dissous quelques années auparavant.

Les pourparlers avec l’ACÉC sont menés à terme rapidement et le premier colloque du Regroupement francophone est organisé en 1996 par Georges Duquette à l’Université Brock, St. Catharines (Ontario).

Le Colloque du Regroupement a lieu à l’Université Memorial, St-John’s (Terre-Neuve), sous la présidence de Joan Netten.

Neuf textes découlant des présentations faites aux colloques de 1996 et 1997 ont été publiés sous la direction de Georges Duquette et Pierre Riopel en 1998.

En 1998, le colloque se transporte à l’Université d’Ottawa et Diana Masny prend charge de son organisation.

Bernard Laplante préside ensuite les colloques tenus à l’Université de Sherbrooke, Sherbrooke (Québec) en 1999 et à l’Université de l’Alberta, Edmonton (Alberta) en 2000. C’est à Bernard Laplante que l’on doit la première ébauche de la Constitution du Regroupement francophone.

2000-2005

Hermann Duchesne prend la relève pour les colloques tenus à l’Université Laval, Québec (Québec) en 2001, à l’Université de Toronto, Toronto (Ontario) en 2002 et à l’Université Dalhousie, Halifax (Nouvelle-Écosse) en 2003. Hermann Duchesne finalise le texte de la Constitution qui a été adoptée par l’ACÉC à son assemblée générale tenue à Halifax, le 29 mai 2003.

Neuf textes émanant des colloques de 2001 et 2002 ont été publiés sous la direction d’Hermann Duchesne en 2003, alors que sept autres textes soumis par les participants au colloque de 2003 ont été colligés par Hermann Duchesne et Marie-Josée Berger, éditeurs invités à la revue Francophonies d’Amérique, Numéro 18, automne 2004.

En 2004, Paul Clarke, de l’Université de Regina, organise le colloque qui s’est tenu à l’Université du Manitoba, Winnipeg (Manitoba).

Georges Duquette reprend la présidence pour l’organisation du colloque de 2005 à l’University of Western Ontario, London (Ontario) et profite de l’occasion pour souligner les dix ans d’existence du Regroupement francophone.

2006-2010

Sylvie Blain de l’Université de Moncton prend en charge la présidence pour l’année 2006 et organise le colloque qui s’est tenu à l’Université York de Toronto (Ontario). Elle accepte un deuxième et un troisième mandat, et préside le colloque 2007 à l’Université de la Saskatchewan, Saskatoon (Saskatchewan) et le colloque 2008 à l’Université de la Colombie-Britannique, Vancouver (Colombie-Britannique).

Lucie Héon de l’Université Laval se voit confier la présidence pour l’année 2009. Elle organise le colloque annuel qui s’est tenu à l’Université Carleton, Ottawa (Ontario).

Paul Clarke accepte la présidence pour une deuxième fois. Il est responsable de l’organisation du colloque 2010 à l’Université Concordia, Montréal (Québec).

2011-2016

Marianne Cormier de l’Université de Moncton préside le Regroupement et organise le colloque 2011 tenu à l’Université du Nouveau-Brunswick, Fredericton (Nouveau-Brunswick). Elle accepte un deuxième mandat pour l’année 2012 et préside le colloque tenu à Wilfrid Laurier University & University of Waterloo, Waterloo(Ontario). Elle organisa le colloque de 2013 à l’Université Victoria à Victoria, Colombie-Britannique.

Jean LaBelle de l’Université de Moncton devint ensuite le président du RÉÉFMM pour un mandat de 3 ans. Il organisa les colloques tenus à l’Université Brock à Ste Catharines en Ontario (2014), à l’Université d’Ottawa (2015) et à l’Université de Calgary (2016).

2017- 2021

Mathieu Lang de l’Université de Moncton est l’actuel président depuis 2017. Sous sa présidence, il organisa un premier colloque à L’Université Régina (2018) et à l’Université de la Colombie-Britannique (2019). À ce colloque, pour la première fois, deux bourses de mobilité étudiante d’une valeure de 500$ furent accordées à Brigitte Murray, de l’Université d’Ottawa et Samuel Gagnon de l’Université de Moncton. Mathieu Lang organise le colloque qui se tiendra à l’Université Western à London en Ontario en 2020. Comme 2019 marque les 50 ans de la Loi sur les langues officielles, le thème sera Bâtri des passerelles : les 50 ans de la Loi sur les langues officielles.

2021-aujourd'hui

Rachelle Ann Gauthier de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard est la présidente depuis 2021. Sous sa présidence, le conseil d'administration s'affaire à la révision des articles de gouvernance et au ravivement du Regroupement suite aux effets collatéraux de la pandémie. Pour ce faire, on effectue une mise à jour de l'image de marque du Regroupement, le dévoilement d'un nouveau site Web et la création d'un Symposium pour les étudiants des 2e et 3e cycles. Elle organise un colloque virtuel (2022), ainsi que les colloques de l'Université de York(2023) et de Montréal (2024).

 

Icone calendrier

Colloque 2024

Assurer nos avenirs communs | 12 AU 17 JUIN 2024

Plus d'info

Nous joindre par courriel :

Rachelle Ann Gauthier
ragauthier@upei.ca

©2024 Regroupement pour l’étude de l’éducation francophone en milieu minoritaire

icône du réseau X icône du réseau Instagram icône du réseau Facebook