PROFILS | Publié : mars 2024

Quatre décennies consacrées à la biologie et à la francophonie

Ibrahima Diallo, professeur titulaire à l'USB.Le professeur de biologie Ibrahima Diallo tirera sa révérence en aout 2024.

Après plus de quarante années d’enseignement à l’Université de Saint-Boniface (USB), le professeur titulaire Ibrahima Diallo se prépare à clore un chapitre remarquable de sa vie. Ce francophone, dont l’héritage transcende les frontières de l’enseignement pour embrasser un engagement profond envers la connaissance, la diversité culturelle et la communauté, prendra sa retraite en aout 2024.

Originaire du Sénégal, Ibrahima Diallo est arrivé en 1984 au Manitoba. L’année suivante, le vétérinaire de formation, détenteur d’un diplôme postdoctoral, rejoignait l’USB en tant que laborantin et chargé de cours en microbiologie. Au fil des années, il a gravi les échelons et, en 1998, est devenu professeur titulaire au département de sciences expérimentales à la Faculté des sciences de l’USB. Il a y aussi occupé le poste de doyen de la Faculté des arts, d’administration des affaires et des sciences de 2000 à 2010.

Des engagements légendaires reconnus

Spécialiste des sciences biologiques, le parcours d’Ibrahima Diallo brille par son engagement envers la vulgarisation scientifique. « Je voulais, et je veux encore que tout le monde comprenne les sciences et à quel point il est difficile de parler de sciences en français dans un milieu minoritaire.

« Être professeur à l’université, ce n’est pas seulement l’enseignement et la recherche, ajoute Ibrahima Diallo. C’est également partager le savoir avec l’ensemble de la communauté. L’implication communautaire a toujours fait partie de mon rôle universitaire. »

Ibrahima Diallo a été un acteur majeur de la communauté immigrante et francophone de Winnipeg. Il est membre fondateur de l’Amicale de la francophonie multiculturelle au Manitoba, une association à but non lucratif regroupant des francophones de divers horizons venus s’installer au Manitoba. Dans les années 90, il a joué un rôle déterminant dans la création de cette structure visant à faciliter l’intégration des nouveaux arrivants francophones.

« Nous voulions montrer ce que l’on pouvait apporter à la communauté en termes de compétences multiples. Nous souhaitions et militions fort pour avoir des structures d’accueil et d’intégration des nouveaux arrivants francophones, par et pour des francophones, car il n’en existait pas. L’AFMM était née! »

Sa grande contribution à la sphère francophone se reflète également par son implication à titre de président de la Société franco-manitobaine, du Conseil de l’immigration au Manitoba et de la Table nationale de concertation communautaire en immigration francophone de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada. Il a aussi été membre de Comités d’experts appuyant la modernisation des langues officielles, le programme de concertation judiciaire, le Musée canadien pour les droits de la personne, ainsi que pour Francofonds, pour en nommer que quelques-uns.

Grâce à sa qualité de pédagogue hors pair, passionné de sciences, Ibrahima Diallo a animé Les chroniques de la science à l’antenne de Radio-Canada Manitoba et de CKXL, démontrant son dévouement continu dans la vulgarisation scientifique.

Son appui à la francophonie et à la société en général a été reconnu à plusieurs reprises, par de nombreuses distinctions, notamment par l’Ordre des Francophones d’Amérique, en 2009, par la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, en 2012, et celle du jubilé de platine, en 2022. En 2019, il a été reconnu membre émérite de l’Association canadienne pour le Savoir (ACFAS).

« C’est le couronnement de tous mes engagements auprès de la communauté francophone, explique Ibrahima Diallo. J’ai été un ardent défenseur de la francophonie et je me suis beaucoup impliqué dans la question de l’immigration francophone. »

Un héritage enraciné

Même si l’heure de la retraite a presque sonné pour Ibrahima Diallo, il anticipe continuer à servir la communauté, notamment en demeurant actif au sein de divers comités, conseils d’administration ou groupes experts, que ce soit au niveau local, national ou international.

Sa rigoureuse carrière lui a permis de transmettre sa passion pour la biologie et la microbiologie à des générations d’étudiantes et d’étudiants qui lui en sont reconnaissantes. Il reste attaché à l’Université de Saint-Boniface, établissement qui lui est très cher, dont certaines personnes diront même de « tatoué sur le cœur »!

 

Voir d'autres profils

© 2013-2024 Université de Saint-Boniface