Expériences

Mécanique

Le mouvement dans le plan – rotation

Si on tient compte de l’étendue spatiale d’un objet, celui-ci peut non seulement se déplacer mais il peut aussi changer d’orientation. Ainsi, on peut faire de la cinématique à deux dimensions sans avoir à traiter une trajectoire si, par exemple, un objet non ponctuel tourne sur lui-même.

Dans cette expérience, nous utiliserons un plateau rotatif qui tourne sous l’action d’un poids suspendu. Des mesures de la vitesse tangentielle instantanée nous permettront alors de déterminer les accélérations tangentielle et radiale du plateau.

Nous utiliserons le même système d’acquisition de données que celui utilisé dans l’expérience du mouvement linéaire composé d’un ordinateur, d’un senseur (barrière photosensible), d’une interface (LabPro de Vernier) et d’un logiciel de traitement (Logger Pro de Vernier).

 

 

Ressources

icône pdf Protocole (PDF)
icône pdf Rapport (PDF)

Autres ressources : Ø

 

 

Détails du montage

Cliquez sur une miniature pour voir une version agrandie dans une nouvelle fenêtre.

02--Groupes-de-cylindres---partie-1--petit 05--Choose-Sensor---Photogate--petit
 Montage complet  Choose Sensor -
 Photogate
04--Set-Up-Sensors---LabPro1--petit 04--Cylindres---spheres---partie-3--petit
 SetUp Sensors -
 LabPro1
 Poulie et poids
 suspendu - 50 g
07--Data---User-Parameters---10-rays--petit 06--Photogate-Mode---GateTiming--petit
 Data - User
 Parameters - 10 rays
 Photogate Mode -
 GateTiming
03--Cylindres---partie-2--petit  
 Plateau rotatif et
 poulie
 

© 2012 Université de Saint-Boniface