Expériences

Mécanique

L’accélération gravitationnelle – Atwood modifié

George Atwood (1746-1807) était professeur de physique à Cambridge en Angleterre. C’est en travaillant sur la valeur de l’accélération de la pesanteur qu’il mit au point en 1784 la célèbre « machine d’Atwood ». L’intérêt de cet appareil est qu’il permet de ralentir un corps en chute libre afin d’étudier son mouvement sans le dénaturer. Il consiste essentiellement en deux poids reliés par une corde et placés de part et d’autre d’une poulie.

Afin de simplifier l’analyse de cette expérience, on peut la modifier en plaçant un des deux poids sur une rampe sans friction (coussin d’air). Ainsi, en négligeant le poids de la corde et de la poulie ainsi que la friction de l’air et le frottement, l’accélération est donnée simplement par :

a = m2 g / ( m1 + m2 ).

Bien sûr, nous utiliserons encore le système d’acquisition de données déjà utilisé dans l’expérience du mouvement linéaire composé d’un ordinateur, d’un senseur (barrière photosensible), d’une interface (LabPro de Vernier) et d’un logiciel de traitement (Logger Pro de Vernier).

 

Ressources

icône pdf Protocole (PDF)
icône pdf Rapport (PDF)

Autres ressources :
icône lien externe Machine d'Atwood

 

 

Détails du montage

Cliquez sur une miniature pour voir une version agrandie dans une nouvelle fenêtre.

Montage complet - rampe et poulie Alignement barriere photosensible
 Montage complet -
 rampe et poulie
 Alignement
 barriere
 photosensible
Poulie photosensible Chariot-avec-poids
 Poulie
 photosensible
 Chariot avec poids
Poulie et poids suspendus Set Up Sensors - LabPro1
 Poulie et
 poids suspendus
 Set Up
 Sensors - LabPro1
Choose Sensor - Photogate Photogate Mode - GateTiming
 Choose Sensor -
 Photogate
 Photogate Mode -
 GateTiming
Data - User Parameters - bande Data - User Parameters - 10 rays
 Data - User
 Parameters -
 bande
 Data - User
 Parameters -
 10 rays

© 2012 Université de Saint-Boniface