NOUVELLES ET PROFILS | 20 SEPTEMBRE 2022

Janique et Cabrel enfilent fièrement le maillot des Rouges

Cabrel St-Vincent et Janique LaRivière.Cabrel St-Vincent et Janique LaRivière sont deux nouvelles recrues qui évolueront au sein des Rouges.

 

Le couinement des espadrilles sur le plancher de gymnase s’est tu en avril dernier, annonçant la fin de la saison sportive, et les Rouges ont vite tourné le regard vers l’horizon pour assurer la relève. La brochette de nouvelles recrues qui fouleront les terrains de basketball, de soccer, de volleyball et de basketball impressionne déjà, une année qui s’annonce bien prometteuse. Et deux jeunes athlètes, Janique LaRivière et Cabrel St-Vincent, se retrouvent fièrement parmi ces recrues.

Une nouvelle placeuse

Lauréate 2022 de la ligue intercollégiale MCAC, l’équipe de volleyball féminine des Rouges accueille dans ses rangs une affolée du sport et une originaire de Saint-Pierre-Jolys : Janique LaRivière.

La finissante de l’École communautaire Réal-Bérard indique avoir le volleyball dans la peau. Tant que, en 6e année, elle a voulu affronter les adversités qui la séparaient de son rêve. « Normalement, on ne pouvait rejoindre l’équipe de volleyball qu’en 7e année, raconte-t-elle. J’ai un peu ennuyé ma professeure d’éducation physique pour absolument rejoindre l’équipe. Je m’y suis enfin jointe, et on a gagné la bannière de la DSFM cette année-là  », dit-elle fièrement.

Depuis, c’est une histoire d’amour pour ce sport, qui lui a valu non seulement plaisir, mais succès. « En 10e et 12e années, nous avons remporté le tournoi de zones et nous avons participé au championnat provincial! »

De la 7e à la 9e année, Janique LaRivière a joué au sein du Junior Pilots Club Volleyball, puis pour le Dynamo Volleyball Club de la 10e à la 12e année. C’est d’ailleurs là qu’elle occupera la position de placeuse. « Être placeuse, ça demande de vraiment bien connaitre son sport, savoir quoi faire et à quel moment. Et au niveau technique, il faut bien sûr bien prendre la passe, faire la volée parfaite pour assurer la meilleure offense possible. »

En plus d’être passionnée, Janique LaRivière maitrise naturellement certaines habiletés au volleyball. Son nouvel entraineur à l’USB, Evan Turenne, l’avait remarqué depuis quelques années déjà. « J’ai pu assister à quelques-uns des entrainements de son équipe à Winnipeg. Elle a une stature convenable, elle est motivée et a une attitude positive. Elle se taillera sans doute une place importante dans l’équipe.

« Certes, ce sera une année d’apprentissage pour Janique, car elle s’embarque dans un tout nouveau calibre de jeu. J’ai hâte de commencer à travailler avec elle. »

On se rappelle que l’année précédente a été remplie de succès pour l’équipe féminine des Rouges en volleyball : non seulement c’était la première fois en 20 ans qu’elles remportaient le championnat MCAC, mais les Rouges se sont aussi rendus au championnat national. Cette année, 12 femmes sur 14 reprendront leur place dans l’équipe. « On a une équipe avec plus d’expérience que l’an dernier, mais on ne se reposera pas sur nos lauriers. L’objectif est encore une fois de se rendre au championnat national », indique Evan Turenne.

À côté de son engagement sportif, Janique LaRivière est très vouée sur le plan communautaire. Elle fait notamment partie du Conseil de Saint-Pierre-Jolys, au sein duquel elle donne voix à la jeunesse de son village. Elle entreprend sa première année universitaire à l’USB et rêve de devenir psychologue scolaire.

L’envergure d’un albatros

L’équipe de basketball masculine a le plaisir de maintenant compter sur le talent et la taille de Cabrel St-Vincent, finissant du Collège Louis-Riel et sélectionné parmi les meilleurs 10 finissants de la province en basketball.

Pour Cabrel St-Vincent, le sport c’est aussi une grande passion. Particulièrement le basketball, qu’il pratique de niveau compétitif depuis la 9e année. « J’ai toujours aimé les sports, notamment les sports d’équipe, mais je préfère de loin le basketball. Je suis aussi particulièrement attiré par la culture entourant le basketball. »

Le Bonifacien de naissance, a joué pour l’équipe de basketball du Collège Louis-Riel durant tout son secondaire. Grandir à Saint-Boniface lui a permis de se familiariser très tôt avec l’USB. C’est d’ailleurs à cet endroit que l’on pouvait souvent le retrouver à tirer des paniers pendant son temps libre.

Après avoir joué pour le club Eastman Basketball, Cabrel St-Vincent a fait partie du club Piece Basketball, à Winnipeg, en 12e année. « Ce club m’a donné l’occasion de m’améliorer considérablement, car j’ai pu jouer contre des adversaires de haut niveau. »

Selon Christian Mouné, entraineur des Rouges, Cabrel St-Vincent est une perle pour n’importe quel entraineur. Du haut de ses 1,98 m (6’5 pieds), le jeune homme est adroit, passionné et dévoué. « Il passe beaucoup de temps à travailler son jeu. Cela montre déjà son engagement à s’améliorer et à apprendre. S’ajoutant à sa taille imposante, sa dextérité et son adresse sont quelques-unes de ses nombreuses qualités. »

Avant même le début de la saison ou de sa première année universitaire, il a commencé à s’entrainer avec ses nouveaux coéquipiers. « J’espère aller loin dans la ligue, travailler fort et avoir du fun. Je vais faire tout mon possible pour nous aider à gagner et, si tout va bien, j’espère jouer avec les Rouges pendant les cinq prochaines années. »

Plus tard, Cabrel St-Vincent souhaite travailler dans le domaine de la thérapie sportive.

Twitter


Prochaines activités

Cougars vs les Rouges (volleyball M/F)
Sat, 03 Dec 2022
12:00 PM - 3:00 PM


Fiers partenaires
Beaver Bus Lines
MCAC
Home Run Sports
CCAA | AASC.

Service des activités sportives et récréatives
(local 0501)

200, av. de la Cathédrale
Winnipeg (Manitoba) R2H 0H7