NOUVELLES ET ÉVÈNEMENTS | 25 mars 2019

L’entrepreneuriat francophone à l’honneur

Chapelle de l'Université de Saint-Boniface

Les juges annonçent les gagnants du concours d'argumentaire éclair au Centre étudiant Étienne-Gaboury de l'USB (Crédit photo : Michelle Sorin).

La Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface (CCFSB), le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) et l’Université de Saint-Boniface (USB) se sont alliés pour organiser la toute première Grande tournée économique, qui s’est tenue le 20 mars dernier.

Une quarantaine de jeunes provenant d'écoles francophones et d'immersion, de l'Université de Winnipeg et de l'USB ont été amenés à visiter des entreprises et des organismes, leur ayant permis d’élargir leur réseau de contacts et de découvrir les services et les opportunités du monde des affaires francophone.

En matinée, les participants et participantes ont formé des groupes et ont été invités à présenter un argumentaire éclair de 60 secondes dans le cadre d'un concours amical qui demandait aux concurrents et concurrentes de faire valoir l'Université de Saint-Boniface, notamment ses programmes et ses services. 

Outre l’USB qui a servi de point de départ et d’arrivée, les participants et participantes ont eu la chance de visiter, entre autres, le World Trade Centre Winnipeg, le CDEM et les entreprises Across the Board et North Forge.

« Un des buts de cette activité était de stimuler l’entrepreneuriat chez les jeunes francophones », partage Mélanie Cwikla, directrice de l’École technique et professionnelle (ETP) de l’USB.

Durant l’heure du midi, le groupe a bénéficié d’une invitation au diner de la CCFSB, qui était suivi d’une discussion sur l’entrepreneuriat, avec comme panélistes Miguel Vielfaure de l’entreprise Étchiboy, Robert Tétrault de Groupe Financier Tétrault, et Chantal Alary de la firme d’architecture FT3 .

« La Journée internationale de la francophonie a été une belle occasion pour ces jeunes de mieux connaitre ce qui s’offre à eux dans le milieu francophone, ajoute Mélanie Cwikla. Ça leur a permis d’ailleurs de réfléchir sur leur future carrière, à Winnipeg ou au Manitoba. »

© 2013-2019 Université de Saint-Boniface