PROFILS | Publié : avril 2021

La nouvelle bactérie qui a changé une vie

Alicia Vachon.

Alicia Vachon a travaillé à l'identification d'une nouvelle espèce de bactérie.

Au Laboratoire national de microbiologie (LNM), la chercheuse Anne-Marie Bernier et ses collègues ont séquencé et étudié le génome de plus de 250 souches de bactéries. Avec l’aide d’Alicia Vachon, ce travail méticuleux a mené à l’identification d’une nouvelle espèce, un exploit singulier pour une étudiante de premier cycle.

C’est en 2018, alors qu’elle entamait la quatrième et dernière année de son baccalauréat en sciences avec majeure conjointe en microbiologie-biochimie à l’Université de Saint-Boniface (USB), qu’Alicia Vachon a intégré le groupe de recherche, sur l’invitation de sa professeure Anne-Marie Bernier. Dès lors, Alicia Vachon a pu mettre à profit les compétences et le savoir-faire acquis dans ses cours. C’est notamment elle qui a mené tous les tests biochimiques sur la nouvelle bactérie, nommée Pseudoxanthomonas winnipegensis en l’honneur de Winnipeg.

 « C’était pour moi une occasion non seulement de terminer mon cours, mais surtout de travailler dans un véritable laboratoire professionnel sur un vrai projet! C’est très différent que de travailler en cours. »

Selon la chercheuse Anne-Marie Bernier, la caractérisation et l’identification de nouvelles espèces bactériennes sont d’une importance clinique. « Elles permettent non seulement d’observer leur risque sur la santé humaine et animale, mais aussi d’évaluer les traitements possibles, si elles sont pathogènes. »

L’expérience en laboratoire s’est certes avérée bénéfique pour Alicia Vachon, car une variété de possibilités se sont ouvertes à elle par la suite. Entre autres, l’étudiante s’est rendue à San Francisco en juin 2019 pour un colloque international où elle a pu présenter les résultats de ses recherches.

Anne-Marie Bernier tient à le souligner : « C’est plutôt rare pour des étudiants de premier cycle de faire une présentation à un colloque, et encore plus à un colloque international! »

Alicia Vachon est aujourd’hui inscrite à la maitrise à l’Université du Manitoba et travaille sur le virus de l’hépatite B au Laboratoire national de microbiologie. Elle a récemment reçu une bourse prestigieuse de la Fondation canadienne du foie.

Un article portant sur la bactérie Pseudoxanthomonas winnipegensis, cosigné par Alicia Vachon, est paru en octobre 2020 dans la revue scientifique International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology publiée par la Microbiology Society.

 

Voir d'autres profils

© 2013-2021 Université de Saint-Boniface