Formation pour une communauté en santé

Vous vous intéressez aux questions de santé? Enrichissez vos connaissances en assistant à des vidéoconférences offertes gratuitement dans le cadre du Programme d’excellence professionnel (PEP) du Consortium national de formation en santé – Volet Université d’Ottawa.

Cette série est conçue pour les intervenantes et les intervenants en milieu de santé, mais les sessions sont ouvertes au public. Les sujets peuvent inclure des questions touchant la santé mentale, la population vieillissante, la santé des femmes ou les communautés minoritaires francophones.

Les conférences sont diffusées à distance dans des salles de vidéoconférence de l’Université de Saint-Boniface. Toutes les vidéoconférences sont gratuites, mais l’inscription est obligatoire.

Calendrier

17 janvier 2018 | 12 h à 13 h (Heure de l’Est)
Alexandre Baril, Professeur, Université d’Ottawa, École de service social
(Re)penser les intersections entre l’identité de genre des personnes trans et les handicaps en contexte francophone On retrouve, parmi les populations trans (incluant les personnes transsexuelles, transgenres, non binaires, bigenrées, agenres, bispirituelles, etc.), une forte prévalence en termes de handicaps et de maladies chroniques. Par exemple, selon les études quantitatives les plus importantes menées à ce jour aux États-Unis et au Canada, il y aurait respectivement 39 % et 55 % des personnes transaméricaines et canadiennes qui ont également un handicap ou une maladie chronique. Dans le premier échantillon des jeunes trans interviewé-es (N=24) au Québec au sein d’un projet de recherche dans lequel Alexandre Baril est impliqué, 71 % des jeunes trans sont aussi handicapé-es. Or, en dépit de ces statistiques significatives, jusqu’à présent, les travaux s’intéressant aux intersections entre l’identité de genre des personnes trans et les handicaps (et entre les études trans et les études du handicap) demeurent extrêmement rares, voire absents de la francophonie. Cette communication vise à mieux comprendre ces intersections
et ces lacunes dans les recherches.

25 janvier 2018 | 12 h à 13 h (Heure de l’Est)
Dania Versailles, I. A., M. Sc. Inf. S. P. S. M (C), Infirmière clinicienne spécialisée (DV), Pratique professionnelle, Hôpital Montfort
Jean-Christian Gagnon, M. A., Étudiant au doctorat, Université d’Ottawa
Programme d’exercices fonctionnels visant à promouvoir le renforcement, la mobilité et l’équilibre (P.E.R.M.E.) chez les aînés hospitalisés à risques élevés de chutes : Une approche proactive qui promet! Promouvoir la mobilisation précoce peut aider à prévenir le déconditionnement pendant le séjour hospitalier chez les personnes âgées à risques de chutes élevés. Le défi constitue à percer un taux de chutes qui plafonne malgré le recours aux pratiques exemplaires. Un projet de recherche multiphasique tente de solutionner les problèmes d’équilibre et de force musculaire identifiés comme facteurs de cause aux chutes persistantes fréquemment impliqués chez cette clientèle. Les résultats de la validation de l’utilisabilité d’un programme d’exercices visant à
promouvoir le renforcement, la mobilité et l’équilibre (P.E.R.M.E.) chez la clientèle visée seront présentés ainsi que les leçons apprises sur l’importance qu’occupe le partenariat des participants au sein du projet. Quelques réflexions à considérer sur la recherche orientée par les patients seront partagées.

26 février 2018 | 12 h à 13 h (Heure de l’Est)
Dre Sophie Lebel, C. Psych, Professeure agrégée, Université d’Ottawa, École de psychologie, Institut du Savoir Montfort
Fatigue reliée au cancer : perspectives des partenaires clefs? La fatigue reliée au cancer (FRC ) est un sentiment d’épuisement vécu par la majorité des patients. Bien qu’il existe des lignes directrices sur le dépistage, l’évaluation et la gestion de la FRC , celles-ci sont mal implémentées en pratique. Des groupes de discussion avec des professionnels de la santé (PS ; n = 6), des fournisseurs de soutien communautaire (FSC ; n = 15) et des patients (n = 12) sur l’évaluation et la gestion de la FRC ont été menés. Les PS étaient peu informés des lignes directrices sur la FRC et ont indiqué vouloir une approche interdisciplinaire intégrée pour gérer la FRC . Les FSC offrent une variété d’interventions pour la FRC . Cependant, elles ne correspondent pas aux lignes directrices. Les patients ont exprimé vouloir des suivis de leurs symptômes et être référés à des services pour la FRC. Ces résultats aideront à élaborer des lignes directrices et des traitements pratiques et durables.

21 mars 2018 | 12 h à 13 h (Heure de l’Est)
Isabelle Giroux, Ph. D., Dt. P., B. Éd., É. F. I., Professeure agrégée, Université d’Ottawa, École des sciences de la nutrition
Découvrez le pouvoir des aliments et célébrez le mois de la nutrition Comme l’indique le thème choisi par Les diététistes du Canada pour le mois de la nutrition de 2018, les aliments ont le potentiel d’aider à maintenir et à améliorer la santé physique et mentale des individus à tous les âges. Le mois de mars est une opportunité pour les diététistes à travers le pays de faire la promotion des
aliments sains et de célébrer l’alimentation comme une partie importante de la vie des gens, laquelle favorise la santé de nos familles et collectivités. En effet, en plus de nous nourrir, les aliments rassemblent les individus. Également, les aliments peuvent aider à prévenir et/ou gérer plusieurs maladies. Vous êtes donc cordialement invités à vous joindre à cette conférence pour en savoir davantage sur les données probantes provenant de la recherche soutenant la pratique en sciences de la nutrition.

11 avril 2018 | 12 h à 13 h (Heure de l’Est)
Stéphanie Collin, Professeure à la maîtrise en gestion des services de santé, Université de Moncton
Quelles sont les conséquences des réformes des systèmes publics de santé sur la qualité des soins? Au fil des décennies, plusieurs pays industrialisés se sont engagés dans des réformes de leur système public de santé. Ces transformations visent habituellement à réduire les coûts et à renouveler l’offre de soins. Tandis que ces projets de changement profond impliquent des bouleversements au niveau des rôles et des représentations des acteurs, ils semblent avoir peu d’effets sur l’amélioration de la santé de la population et la qualité des services offerts. Autrement dit, quelques années à la suite des grands lancements des réformes, des insatisfactions perdurent quant à l’atteinte des objectifs escomptés. Dans le cadre de notre étude, nous montrons de quelles manières la réforme en cours au Nouveau-Brunswick, soit celle lancée en 2008, a eu peu d’effets positifs sur la performance du système public de santé. Nos résultats nous permettent également de formuler des recommandations concrètes aux décideurs publics pour la conduite future d’une « réelle » réforme.

 

Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec nous :

Division de l'éducation permanente
Université de Saint-Boniface
200, avenue de la Cathédrale
Winnipeg (Manitoba) CANADA R2H 0H7
Téléphone : 204-235-4400
Télécopieur : 204-235-4489
Envoyez un message à la DEP

Aimez-nous sur Facebook! Joignez-vous à notre groupe Facebook!

 

Logo de la Division de l'éducation permanente

 

 

 

CNFS - Volet USB

Visitez le site Web du CNFS – Volet USB

Inscription

Communiquez avec Kristopher Noseworthy pour vous inscrire.

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface