NOUVELLES ET ÉVÈNEMENTS | 28 septembre 2021

Enseignement : les défis des personnes formées à l’étranger

Jules Rocque, professeur et chercheur à l'USB.

Jules Rocque, chercheur et professeur à l'USB.

 

À l’arrivée sur le marché du travail canadien, de nombreuses personnes formées à l’étranger font face à des embuches, notamment, dans le domaine de l’éducation.

« Quand des personnes arrivent avec un diplôme en enseignement de l’étranger, il est certain qu’elles rencontrent des défis. Les lois provinciales à l’égard de cette profession leur demandent souvent une remise à niveau ou une reprise d’études, » explique Jules Rocque, chercheur et professeur titulaire au deuxième cycle de la Faculté d’éducation.

Souvent, ceux et celles qui sont francophones s’inscrivent à la Faculté d’éducation de l’Université de Saint-Boniface (USB) pour obtenir le diplôme nécessaire à l’obtention d’un brevet d’enseignement du Manitoba, un phénomène qui a inspiré ce chercheur à mener une étude pour laquelle il a reçu une subvention de 19 808,75 $ de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC).

« Les défis de recrutement d’enseignants en langue française sont une problématique à laquelle l’ACUFC cherche à répondre, souligne Jules Rocque. L’Association nous a donc proposé plusieurs axes de recherche, dont la stratégie d’attraction, la sélection et la rétention des candidats. »

La recherche vise donc à mieux comprendre la réalité des personnes en formées à l’étranger, du personnel enseignant coopérant qui reçoit des stagiaires de l’USB en enseignement, mais aussi de ceux et celles formés à l’étranger et qui exercent maintenant au Manitoba.

Selon le chercheur, le projet offrira une meilleure compréhension de ces défis et permettra d’obtenir des rétroactions sur des expériences vécues. « Nous aimerions aussi réfléchir à ce que nous faisons à la Faculté, afin de voir comment on peut améliorer notre formation, » souligne Jules Rocque.

Pour cela, le chercheur a bien sûr fait appel à une équipe. Claudine Lupien, professionnelle-enseignante, vice-doyenne et chercheuse associée à l’USB, qui a soutenu une thèse de doctorat sur une thématique très semblable, surveillera les composantes d’actualité spécifiques à la Faculté. S’ajoutent à l’équipe Mayur Raval, ancien directeur d’école de la Division scolaire franco-manitobaine et personne issue de la communauté internationale, Michelle Jean-Paul, directrice d’une école de la division scolaire Seven Oaks et présidente fondatrice du regroupement Educators of Colour Network ainsi que Rasmata Ouédraogo, assistante de recherche et étudiante au baccalauréat en travail social à l’USB.

Jules Rocque espère avec ce projet donner une voix aux étudiants et étudiantes de la Faculté d’éducation de l’USB. La recherche, qui se fera en plusieurs étapes, se déroulera jusqu’au 31 janvier 2022.

© 2013-2021 Université de Saint-Boniface