Contact   |   English

Nos donateursNos donateurs

Entourer l'enfant de français

À la naissance de leur fils Olivier, Janelle Delorme et Philippe Bellefeuille étaient bien décidés à choisir une garderie francophone. Mais une pénurie de places en garderie dans la communauté a poussé la jeune maman à rallonger son congé de maternité. 

Famille Delorme-Bellefeuille

« Nous étions sur toutes les listes, raconte Janelle. Nous n’avons rien trouvé en plus de douze mois. Heureusement, j’ai un employeur fantastique. J’ai pu rallonger mon congé. Nous avons finalement trouvé une place en garderie familiale chez ma voisine par coup de chance. »

Janelle et Philippe sont bien engagés dans leur communauté. En plus d'être confondateurs de la Coop Vélo-Cité, une coopérative de vélo offrant des services de réparation et de formation, les deux participent pleinement à la vie culturelle dans leur quartier. C'est d'ailleurs lors d'une soir de la Ligue d'improvisation du Manitoba où les deux se sont premièrement rencontrés.

Les deux ont grandi à Saint-Boniface et y ont fréquenté des écoles francophones : Lacerte, Taché, Précieux-Sang, collège Louis-Riel, jusqu’à l’Université de Saint-Boniface.

Titulaire d’un diplôme en communication multimédia (2015), Philippe est aujourd’hui caméraman à son compte. Diplômée en sciences de l’USB (2005), Janelle détient une maitrise en sciences communautaires de l’Université du Manitoba et travaille pour Développement et Paix.

Pour le jeune couple, la difficulté à trouver une place en garderie pour Olivier motive leur désir de donner à l'Université de Saint-Boniface. Mais pour Janelle, ses connaissances acquises dans le cadre son projet de recherche de sa maitrise le renforcit. « Mon mémoire de maitrise portait sur l’enfance en milieu minoritaire. Que ce soit en garderie, à la bibliothèque ou ailleurs, de 0 à 5 ans, il faut être entouré de français. C’est un élément crucial qui va bien au-delà du langage. À l’école, être bien dans sa langue favorise le développement physique, social et émotif. Tout est lié. » 

« Et comme l’Université chapeaute le centre d'apprentissage et de service de garde, nous savons que l'excellence sera de mise. Nos enfants auront le mieux possible. Nous sommes vraiment fiers de participer à l’effort et nous demandons à la communauté de nous suivre! »

« Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. »

Antoine de Saint‑Exupéry

Faites un don à l'Université de Saint-Boniface et laissez une empreinte durable.

 

Faire un don

© 2013-2021 Université de Saint-Boniface