Accueil   |   Contact   |   English

Nos donateursNos donateurs

Au secours des réfugiés

Les récents mouvements de réfugiés à la frontière canadienne et la question de leur intégration étaient sous la loupe dans le cadre d’un projet de recherche mené par le professeur Faïçal Zellama. 

Faïçal Zellama, chercheur

Comment les réfugiés sont-ils intégrés? Quels sont leur statut, leur trajectoire, leur place dans le marché du travail? Pour répondre à ces questions, une équipe interdisciplinaire de chercheurs a été interrogé une vingtaine d’intervenants d’organismes partenaires locaux, tels que Pluri-elles, l’Accueil francophone et le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM).

En outre, plus d’une quarantaine de réfugiés, majoritairement d’expression française et vivant à Saint-Boniface, ont été interrogés, individuellement ou en groupes. Le chercheur principal, Faïçal Zellama, indique avoir été surpris par les directions que l’a mené ce projet de recherche.

« Notre but était de faire parler les réfugiés et les intervenants, pour voir s’il y avait une articulation entre les deux. Certains témoignages ont été très durs. Ces réfugiés, ce sont des gens qui ont beaucoup souffert. »

Les principaux résultats de cette étude tournent autour de six variables : le logement, l’emploi et la formation, l’éducation, la maitrise des langues officielles, la santé, et l’intégration sociale. Au vu des résultats, Faïçal Zellama et son équipe de chercheurs ont formulé plus d’une vingtaine de recommandations en lien avec ces six variables.

Parmi les recommandations, on peut compter la revue du contenu de l’enseignement afin qu’il réponde mieux aux besoins spécifiques des réfugiés d’expression française, ou encore la mise sur de centres de formation pour les réfugiés.

« Les réfugiés n’ont pas la même trajectoire ni les mêmes repères que la population canadienne. Par conséquent, il est nécessaire de s’adapter à leurs besoins spécifiques. »

Le professeur Zellama espère que les résultats de son étude mènera à améliorer la situation pour les réfugiés, une population qu’il estime être vulnérable et isolée.

Faites un don à l'Université de Saint-Boniface et laissez une empreinte durable.

 

Faire un don

© 2013-2021 Université de Saint-Boniface