PROFILS | Publié : mars 2018

De l’USB au MoMA de New York

Capture d'écran - The Talk : True Stories About The Birds and The Bees

Une capture d'écran du film The Talk: True Stories about the Birds and the Bees

Lorsqu’il n’est pas professeur au programme de Communication multimédia à l’Université de Saint-Boniface (USB), Alain Delannoy est réalisateur à succès. Son dernier court-métrage animé, intitulé The Talk: True Stories about the Birds and the Bees, cumule des prix et l’attention de festivals partout dans le monde depuis sa sortie en 2016. Le 17 février dernier, il était présenté au célèbre MoMA (Museum of Modern Art) à New York, dans le cadre du festival Doc Fortnight.

Diplômé de l’École des beaux-arts de l’Université du Manitoba, Alain Delannoy se spécialise dans la réalisation de films d’animation indépendants. Ses courts-métrages expérimentaux lui ont déjà valu de nombreux prix à l’international, comme celui du « Meilleur film expérimental » au Rhode Island International Film Festival, pour son film Fraction. Depuis 2001, il partage son savoir et sa passion à l’USB à travers les cours de production vidéo et d’animation de l’École technique et professionnelle.

Son dernier court-métrage, The Talk: True Stories about the Birds and the Bees, s’attaque à un sujet de société particulier, inspiré d’histoires vraies : ce moment gênant où des parents parlent pour la première fois de relations sexuelles à leur enfant. Dans ce film documentaire, on entend les réflexions de personnes qui ont vécu cette expérience.

« Je pensais que c’était une réflexion nord-américaine, mais, en sortant du pays pour présenter mon film, je me suis aperçu que ce phénomène est international. Chaque être humain passe par ce moment, qui est d’ailleurs aussi gênant pour les parents que pour les enfants. Ça fait rire, mais ça fait aussi réfléchir. »

Après avoir été sélectionné dans plus d’une vingtaine de festivals de film à travers le monde, la grande nouvelle est tombée en octobre 2017 : le grand et célèbre MoMA new-yorkais veut voir l’œuvre d’Alain Delannoy lors de son festival international de films et médias de non-fiction, Doc Fortnight.

« Pendant les trois années où je réalisais ce film, je ne m’attendais pas à un tel succès. Rien n’est jamais acquis. Ça me fait tellement plaisir de partager mon film. C’est une très belle surprise d’être demandé au MoMA de New York, et ça me touche énormément. »

Pour le plus grand plaisir du réalisateur, le court-métrage a été chaleureusement reçu par le public du MoMA. « Mon film a été projeté de pair avec un long-métrage. La salle était bien remplie. Il y a eu ensuite une période questions-réponses durant laquelle les réactions ont été très positives. Je suis vraiment content, car c’est très important pour moi de susciter des rétroactions. »

Ce qui est d’autant plus hors du commun, ce sont les réactions personnelles du public quant au sujet du court-métrage. Le partage d’anecdotes peut s’avérer cocasse. « Souvent, je rigole beaucoup. Je ne m’attendais pas à ça quand je préparais mon film. Après chaque représentation, certaines personnes ne se gênent pas à venir me parler et me conter leurs anecdotes d’enfance. J’ai entendu des versions très drôles, d’autres bizarres, dans lesquelles les parents utilisaient des métaphores saugrenues. »

Toujours sur sa lancée, The Talk: True Stories about the Birds and the Bees continue de faire parler autour du globe et promet, sans doute, encore de belles surprises internationales à Alain Delannoy.

 

Voir d'autres profils

© 2013-2018 Université de Saint-Boniface