Équipe

Coordonnateur

Yves Labrèche (Ph.D. anthropologie, Université de Montréal) travaille à l’Université de Saint-Boniface depuis 2005 où il agit comme coordonnateur de la Chaire de recherche depuis 2013 et du projet de partenariat Trois siècles de migrations francophones en Amérique du Nord (1640-1940) depuis 2019. Ses recherches et ses enseignements portent plus particulièrement sur les minorités francophones et autochtones. Ses publications se retrouvent dans plusieurs périodiques : Arctic, Canadian Issues/Thèmes canadiens, Études/Inuit/Studies, Francophonies d’Amérique, Journal canadien d’archéologie, Recherches amérindiennes au Québec, The Canadian Historical Review, The Northern Review et Rabaska. Il a publié entre autres des textes sur l’histoire et le quotidien des Métis francophones. Il a séjourné à plusieurs reprises dans des communautés nordiques où il dirigeait des travaux de type ethnoarchéologique et ses recherches ont contribué à la connaissance des cultures autochtones de l’Arctique et du Labrador.

Curriculum Vitæ  d'Yves Labrèche

Yves Labrèche

Courriel : ylabreche@ustboniface.ca

Chercheurs associés 

Phi-Vân Nguyen est professeure adjointe en histoire à l'Université de Saint-Boniface depuis septembre 2017. Elle se spécialise dans l'histoire de la guerre, de la migration et des religions dans le Vietnam contemporain. Ses recherches ont paru dans plusieurs journaux, notamment Sojourn: Journal of Social Issues in Southeast Asia, la Revue historique des armées, French Colonial History et The Journal of Asian Studies. Elle prépare actuellement un livre, dont le titre temporaire est Voting with their Feet: How the 1954 Vietnamese Migrants Became Cold War Refugees, 1954–1995. 

Pour de plus amples détails icone_lien externehttp://ustboniface.ca/pnguyen

Phi-Vân Nguyen

 

Étienne Rivard, Ph. D. est professeur de géographie à l’Université de Saint-Boniface depuis 2016. Il est un spécialiste des Métis, du métissage et des relations entre autochtones et allochtones au Canada. Ses travaux portent également sur les dynamiques francophones à l’échelle des Amériques. Il a codirigé, avec Yves Frenette et Marc St-Hilaire, un volume de l’Atlas historique du Québec sur la francophonie nord-américaine (2012). Il est présentement co-chercheur dans le cadre du projet Trois siècles de migrations francophones en Amérique du Nord (1640-1940) que dirige Yves Frenette (CRSH 895-2019-1014).  Il exerçait le même rôle dans le cadre du projet Nouveaux regards sur l’occupation du continent nord-américain par la population canadienne-française, 1760-1914 (CRSH 890-2015). 

Pour de plus amples détails icone_lien externe http://ustboniface.ca/erivard

Étienne Rivard

 

Sandrine Hallion est professeure titulaire et enseigne la linguistique française au Département d’études françaises, de langues et de littératures de l’Université de Saint-Boniface. Ses travaux, qui s’appuient sur l’analyse de corpus oraux ou écrits, portent notamment sur les variétés du français parlé au Canada, la didactique du français oral en contexte francophone minoritaire et les idéologies linguistiques en francophonie canadienne. Dans le cadre du partenariat TSMF, elle propose de faire le portrait sociohistorique et sociolinguistique de deux communautés francophones de la région de la Montagne Pembina au Manitoba à partir des témoignages oraux collectés dans la région et comme problématique centrale les liens entre les processus migratoires, les circulations culturelles, les récits de migration et les discours sur les langues et les variétés de français. Elle a codirigé deux ouvrages parus aux Presses de l’Université Laval : À l’ouest des Grands Lacs : communautés francophones et variétés du français dans les Prairies et en Colombie-Britannique (R. A. Papen et S. Hallion, 2014) et Les français d’ici : des discours et des usages (S. Hallion et N. Rosen, 2019).

Pour de plus amples détails icone_lien externe http://ustboniface.ca/shallion
Sandrine Hallion

 

Stagiaires postdoctoraux 

 

Valérie Bouchard est stagiaire postdoctorale au sein du partenariat de recherche Trois siècles de migrations francophones en Amérique du Nord (1640-1940). Ses recherches portent sur les dynamiques de transmission mémorielle et les rapports de filiation associés aux migrations des francophones à partir d'archives familiales. Titulaire d'un doctorat en ethnologie et patrimoine de l'Université Laval, elle s'intéresse à ce qui touche à l'intime et au quotidien, particulièrement celui des femmes grâce à une méthode qui allie l'enquête ethnologique de terrain, l'étude de sources matérielles et la recherche en archives. Évoluant depuis plusieurs années près du milieu muséal, elle a développé une sensibilité pour la mise en valeur des patrimoines matériels et immatériels des communautés francophones d'Amérique du Nord et les récits qui en émergent.

Valérie Bouchard

 

Carmen d'Entremont est chercheuse associée de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et transnationales (CRÉAcT, titulaire : Clint Bruce) et stagiaire postdoctorale pour le projet de partenariat Trois siècles de migrations francophones en Amérique du Nord (1640-1940). Elle détient un doctorat en études littéraires de l'Université de Moncton et une maîtrise en études francophones de l'Université de la Louisiane à Lafayette. Elle s'intéresse au patrimoine immatériel, notamment aux traditions orales des régions acadiennes et à la mise en valeur des patrimoines. Elle a publié dans des revues comme Rabaska, Port Acadie et Revue de l'Université de Moncton. Ses recherches actuelles visent à retracer les motifs et les impacts des migrations circulaires entre le sud de la Nouvelle-Écosse et la Nouvelle-Angleterre en explorant les récits oraux.

 Carmen DE

 

Simon Balloud est chargé de cours en histoire à l’Université de Saint-Boniface et a été stagiaire postdoctoral (2020-2021) au sein du partenariat de recherche Trois siècles de migrations francophones en Amérique du Nord (1640-1940). Sa thèse de doctorat en cotutelle (UQAM/Université de La Rochelle, 2018) porte sur la migration des hommes d’Église français au Québec entre 1842 et 1914. Ses recherches sur les circulations missionnaires et migratoires qui opèrent entre la France et le Canada au cours du long XIXe siècle ont donné lieu à plusieurs publications dans des revues scientifiques et des ouvrages collectifs, la plus récente étant : Balloud, S. (2020), « L’expérience de la mobilité dans les journaux de voyage des religieux français en exil au Canada », dans Y. Frenette, C. Nougaret et I. C. Monnin (dir.), Dans leurs propres mots : la mobilité dans les écrits personnels et les sources orales, XIVe-XXe siècles, Winnipeg, Presses universitaires de Saint-Boniface (2020). 

 

Organismes partenaires

Centre d'études franco-canadiennes de l'Ouest (CEFCO).

Le Centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest (CEFCO) s’intéresse aux études portant sur la recherche et la vie française dans l’Ouest canadien : histoire, littérature, folklore, musique, architecture, peinture, chant, langue, éducation, géographie, sociologie, politique, communications, etc.  La tradition veut que les colloques du CEFCO aient lieu dans les différentes provinces de l’Ouest canadien pour mieux cimenter les liens entre les francophones et les francophiles. La CRC-MTCF s’associera au CEFCO pour organiser conjointement des colloques.

ustboniface.ca/cefco

Centre du patrimoine.

La Société historique de Saint-Boniface est la plus ancienne société d'histoire de la francophonie de l'Ouest canadien. Elle gère le Centre du Patrimoine, centre d'archives, et elle se consacre à la préservation, l'étude, la diffusion et la mise en valeur du patrimoine documentaire francophone et métisse du Manitoba et de l'Ouest canadien. Le Centre du patrimoine héberge d'importantes collections d'archives documentant la présence francophone depuis les La Vérendrye qui érigèrent les premiers postes de traite à l'ouest des Grands Lacs. On y retrouve les archives de l'archidiocèse de Saint-Boniface, ainsi que les archives de plusieurs congrégations religieuses masculines et féminines qui ont oeuvré dans le Nord-Ouest dès le 19e siècle. Le Centre du patrimoine a aussi l'une des plus importantes collections d'écrits de Louis Riel et il héberge les archives de presque toutes les associations francophones et métisses du Manitoba. En raison de la richesse de ses archives sur l’Ouest canadien et de son dynamisme en ce qui a trait à la conservation et à la promotion du patrimoine, la Société historique de Saint-Boniface (SHSB)  est un partenaire important de la CRC-MTCF.

shsb.mb.ca/

Université de Saint-Boniface

200, av.de la Cathédrale • Winnipeg (Manitoba) • R2H 0H7
Tél: 204-237-1818 • Sans frais: 1 888-233-5112

Icône Twitter Icône Facebook Icône Youtube Icone Instagram Icone Snapchat

© 2013-2022 Université de Saint-Boniface