NOUVELLES ET ÉVÈNEMENTS | 14 juin 2022

Collation des grades : l’USB remet 318 diplômes

Diplômés en arts et en sciences 2022.Une foule de diplômés en arts et en sciences se réunissent devant les marches de la Cathédrale.

 

À l’occasion de sa collation des grades, l’Université de Saint-Boniface (USB) a décerné 318 diplômes lors de trois cérémonies de remise de parchemins qui ont eu lieu le lundi 13 juin et le mardi 14 juin à la Cathédrale de Saint-Boniface. Les nombreux récipiendaires de prix et de médailles ont également été reconnus durant ces évènements.

Programmes universitaires : l’excellence reconnue

Lors des cérémonies du 13 juin, l’Université de Saint-Boniface et l’Université du Manitoba ont mis à l’honneur six finissantes et finissants qui se sont vus décerner une médaille pour avoir obtenu la meilleure moyenne dans un programme d’études conduisant au baccalauréat ou à la maitrise.

Médailles d'excellence :

  • Éducation – maitrise : Melissa Poitras
  • Éducation – premier cycle : Anie Brémault
  • Arts : Simon Boily
  • Administration des affaires : Brianne Barnabé
  • Travail social : Erin Shaw
  • Sciences : Martin Dupuis

La médaille d’or de l’Université de Saint-Boniface a été décernée à Helena Zarychta (baccalauréat ès arts spécialisé en études françaises). Cette médaille est décernée à la finissante ou au finissant qui a obtenu la plus haute moyenne au cours des deux dernières années de son programme de premier cycle.

De nombreux prix ont aussi été accordés selon les critères spécifiques à chacun.

Prix de mérite :

  • Prix Marcel-A.-Desautels : Brianne Barnabé (administration des affaires)
  • Prix Lucien-St-Vincent : Myriam Boulet (éducation)
  • Prix de la Manitoba Association of Mathematics Teachers : Farida Chaouch (éducation)
  • Prix Gilbert-Rosset : Marika Laczko (traduction)
  • Prix Luc-Alarie : Simon Boily (arts)
  • Prix Paul-Ruest : Helena Zarychta (arts)
  • Prix Raymonde-Gagné : Erin Shaw (travail social)
  • Prix des Éducatrices et éducateurs francophones du Manitoba : Hind Sabil (éducation)
  • Prix de l’Association des comptables professionnels agréés (CPA) :
    • Vinessen Vadivelu (administration des affaires)
    • Seynabou Sady (administration des affaires)

Prix de contribution à la vie étudiante :

  • Prix du Réseau des diplômés : Rasmata Ouedraogo (travail social)
  • Prix d’excellence Groupe Investors : Anie Brémault (éducation)
  • Prix d’excellence Powercorp : Daneige Edey (éducation)
  • Prix Francofonds : Simon Boily (arts)

Programmes collégiaux : hautes distinctions

Dans le cadre de la cérémonie du 14 juin, neuf finissantes et finissants ont été décorés d’une médaille d’excellence pour avoir obtenu le meilleur résultat dans leur programme d’études conduisant au diplôme ou au baccalauréat.

Médailles d’excellence :

  • Administration des affaires : Rachelle Fournier
  • Communication multimédia : Nathan Burr
  • Éducation de la jeune enfance : Samantha Curé
  • Gestion du tourisme : Corinne Young
  • Sciences infirmières : Samantha Reynolds
  • Sciences infirmières auxiliaires : Aicha Malak Hachimi
  • Technologies de l’information : François Bourassa

La Médaille d’excellence de l’Association of Regulated Nurses of Manitoba a d’ailleurs été décernée à Samantha Reynolds (baccalauréat en sciences infirmières) et à Aicha Malak Hachimi (diplôme en sciences infirmières auxiliaires).

La Médaille académique du Gouverneur général, décernée à une finissante ou à un finissant d’un programme collégial qui a obtenu les meilleurs résultats dans un programme d’études postsecondaires menant à un diplôme ou au baccalauréat, a été accordée à Rachelle Fournier.

D’autres prix de reconnaissance ont aussi été accordés selon les critères spécifiques au prix en question.

Prix de mérite :

  • Prix Paul-Ruest : Rachelle Fournier (diplôme en administration des affaires)
  • Prix Raymonde-Gagné : Samantha Reynolds (baccalauréat en sciences infirmières)

Prix de contribution à la vie étudiante :

  • Prix Francofonds : Kacou Coffie (diplôme en administration des affaires)
  • Prix du Réseau des diplômés : Cassie Nazeravich (diplôme en administration des affaires)

Reconnaissances honorifiques

Deux personnes ont été reconnues pour leurs contributions exceptionnelles à la communauté.

Le doctorat honorifique, remis lors de la première cérémonie du 13 juin, a été décerné à Gilbert Vielfaure. Modeste, respectueux, mais surtout sensible aux besoins des autres, monsieur Vielfaure œuvre inlassablement, depuis 17 ans, à faire valoir la force du Centre Flavie en tant qu’instrument de lutte contre la pauvreté. Avec dévouement et passion pour son travail, le directeur du Centre réussit à motiver le personnel et les bénévoles, malgré des ressources financières limitées. Gilbert Vielfaure a aussi été nommé récipiendaire de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en 2012.

Le diplôme honorifique, remis lors de la cérémonie des programmes collégiaux le 14 juin, a été accordé à Louis Allain. Reconnu à travers le Canada pour ses contributions à la francophonie en matière de développement économique et d’éducation, cet éducateur, administrateur et bâtisseur est un ardent défenseur du droit à l’éducation dans sa langue maternelle. À la tête du Conseil de développement économique des municipalités bilingues (CDEM) depuis 15 ans, il a assuré la réalisation d’un nombre impressionnant de succès touchant au développement économique communautaire, au tourisme, à l’immigration, à l’employabilité et à l’appui aux entreprises. Le travail de Louis Allain a aussi été acclamé, entre autres, par l’Ordre des Palmes académiques en 2011, la Médaille du jubilé diamant de la reine Elizabeth II en 2012 ainsi que la Compagnie des Cent-Associés francophones en 2019.

Recherche remarquable

Le Prix d'excellence en recherche, qui a pour but de reconnaitre un membre du corps professoral qui se distingue par l’ampleur et la qualité de ses travaux de recherche, a été remis à la professeure Renée Desjardins.

Renée Desjardins poursuit un programme de recherche original et cohérent se situant principalement au croisement de la traductologie et des médias sociaux, d’une part, et de la traductologie et des études alimentaires de l’autre. Sa recherche et ses publications se distinguent par un souci constant de viser une pertinence à la fois théorique, sociale et professionnelle. Cette approche, ainsi que la grande qualité de ses publications, font en sorte que Renée occupe un créneau important sur la scène canadienne et internationale, et cela dans des domaines de grande actualité. Par conséquent, cette chercheuse est régulièrement sollicitée à participer à des conférences, à des colloques ainsi qu’à des projets de publication de grand calibre partout dans le monde.

« L’Université est très fière de compter Renée Desjardins parmi les membre de son corps professoral, et de reconnaitre l’excellence et l’innovation dont elle fait preuve dans ses domaines d’expertise, déclare Sophie Bouffard, rectrice de l’USB. Par ses travaux, elle contribue au rayonnement de notre établissement, au Canada comme à l’étranger. »

Une cohorte résiliente

Les finissantes et finissants de la cohorte 2022 ont complété avec succès leur programme d’études dans des circonstances particulières imposées par la pandémie de la COVID-19, ayant dû s’ajuster pour une grande partie de leur parcours à un apprentissage à distance.

Entièrement fermé en mars 2020, le campus de l’Université de Saint-Boniface a rouvert ses portes, à l’automne 2021, à environ 35 % de la population étudiante tout en assurant le reste de ses cours à distance. En janvier 2022, avec la montée du variant Omicron, seuls les simulations et les laboratoires de sciences, de santé et de sciences infirmières sont demeurés en présentiel.

Certains programmes de l’École technique professionnelle ont reposé à 100 %, en ces temps d’urgence sanitaire, sur l’éducation à distance. La durée de ces programmes étant de deux ans, les étudiantes et étudiants ayant commencé leurs études à l’automne 2020 n’ont tout simplement jamais foulé le campus.

Il importe de noter que l’Université célèbre sa première cohorte du diplôme en technologies de l’information, qui compte un total de dix finissantes et finissants.

« Je félicite vivement les finissantes et finissants qui se joignent aujourd’hui à notre Réseau des diplômés, exprime la rectrice de l’USB, Sophie Bouffard. Je leur souhaite de demeurer engagés avec passion, intégrité et créativité dans la réalisation de leurs ambitions, et qu’ils savourent bien ce moment joyeux. »

Une célébration haute en couleur

Vu les défis engendrés par la pandémie lors de l’organisation des célébrations depuis les deux dernières années, le Réseau des diplômés de l’Université organise une fête pour les diplômées et diplômés des années 2020 et 2021 ainsi que les finissantes et finissants de cette année.

Le Bal des finissants se déroulera le mercredi 15 juin de 18 h à minuit au Patio 340 du Centre culturel franco-manitobain (340, boulevard Provencher). Musique, nourriture et breuvages ainsi qu’un concours destiné aux diplômés et diplômées seront proposés.

Nous invitons les gens de la communauté à suivre les célébrations entourant la collation des grades et à partager leurs expériences dans les médias sociaux en utilisant le mot-clic #SousLaCoupole.

Les cérémonies de la collation des grades ont été diffusées en direct sur la chaine YouTube de l’USB à youtube.com/ustboniface et les vidéos sont désormais disponibles pour un visionnement ultérieur.

 

 

© 2013-2022 Université de Saint-Boniface