Lampes de luminothérapie prêtables 

Les bénéfices de la luminothérapie pour diminuer les troubles affectifs saisonniers (TAS) sont reconnus.[1]  

La Bibliothèque offre la possibilité d’emprunter des lampes de luminothérapie pour une heure à la fois. Les lampes doivent être utilisées dans la bibliothèque.

Chaque lampe de luminothérapie a une intensité de lumière de 10 000 lux et est exempt des rayons ultra-violet (UV). Installez la lampe à environ 50 centimètres devant vous. Évitez  de la placer de sorte que la lampe brille dans vos yeux ou dans ceux de votre voisin. Une session de 30 minutes par jour suffit; une session tôt dans la journée est préférable.

Consultez votre médecin et votre pharmacien avant d’utiliser la luminothérapie pour déterminer si cette thérapie répondra à vos besoins. Les personnes qui souffrent du diabète, de bipolarité ou de maladies des yeux doivent éviter la luminothérapie. Certains médicaments et suppléments naturels deviennent néfastes si on les consume et qu’on s’expose au soleil ou à une lampe de luminothérapie.  

La luminothérapie ne guérit pas la dépression ou autres troubles mentaux.  Si vous souffrez de pauvre concentration,  une perte de motivation et un sens grandissant de désespoir et de tristesse,  communiquez avec le Service de counseling de l’USB



[1] Lavoie, M., Hébert, M., & Hunsley, J. (2007). Faire la lumière sur le trouble affectif saisonnier. Canadian Psychology/Psychologie Canadienne, 48(3), 187-198. Permalien

 

 

© 2014-2019 Université de Saint-Boniface