NOUVELLES ET ÉVÈNEMENTS | 19 octobre 2020

Quatre-cent-soixante-mille dollars pour deux projets en jeune enfance

Petit camion vert, jouet du programme d'Éducation de la jeune enfance de l'USB.

 

L’École technique et professionnelle (ETP) de l’Université de Saint-Boniface (USB) s’est vu attribuer la somme de 460 000 $, pour financer deux projets de formation et de renforcement des capacités des éducatrices et éducateurs de la jeune enfance.

Cette somme provient d’un financement accordé à l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC) par Emploi et Développement social Canada (EDSC) dans le cadre du Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023 : Investir dans notre avenir.

Le premier projet, consistant en l’actualisation de l’offre de formation en introduction à la jeune enfance et aux services de garde familiale, disposera d'un budget de 95 700 $. Ce projet vise également l’intégration d’un cours sur les perspectives autochtones à la formation en éducation de la jeune enfance.

« Notre objectif est de contribuer aux initiatives qui visent à combler le besoin grandissant de garderies francophones au Manitoba, explique Mélanie Cwikla, directrice de l’ETP. En actualisant notre offre de formation permettant d’obtenir la classification d’aide aux services à l’enfance, nous offrirons la possibilité aux personnes qui souhaitent travailler en service de garde ou ouvrir une garderie familiale d’obtenir la formation de base, et ce, à distance. »

En effet, toute personne qui travaille dans un service de garde doit, au cours de sa première année d’activité, suivre un cours d’introduction de 40 heures. Une exigence facile à combler pour les personnes vivant et travaillant en ville, mais beaucoup plus difficile pour celles qui sont dans les communautés rurales où les besoins en services de garde sont pourtant tout aussi criants.

Le second projet, portant sur un nouveau mode de prestation et de renforcement du diplôme de deux ans en éducation de la jeune enfance, compte sur un investissement de 365 000 $.

 « En premier lieu, nous voulons renforcer les capacités des services de garde francophones du Manitoba en contribuant à l’augmentation du nombre de diplômés en éducation de la jeune enfance admissibles à la classification d’éducatrice ou éducateur du niveau II. 

« Nous observons une progression au sein des structures. Il n’est pas rare qu’une personne ayant débuté comme aide souhaite approfondir ses connaissances ou occuper un poste avec plus de responsabilités, toujours dans le domaine de la petite enfance. Avec nos programmes hybrides et la possibilité d’étudier à distance, nous permettrons à plus de personnes d’avoir accès à la formation tout en continuant de travailler. »

La demande dans le secteur de la jeune enfance en français est grandissante. Avec ce financement de l’ACUFC, l’ETP formera de plus en plus de personnes afin d'augmenter le nombre de places dans les services de garde pour les jeunes enfants et ainsi contribuer à la transmission du français et de la culture francophone.

« Pour mener à bien ces projets, l’ETP peut également compter sur l’appui de la Fédération des parents de la francophonie manitobaine (FPFM) et du Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM), des partenaires essentiels à la réalisation de ces projets et d’autres initiatives complémentaires en jeune enfance », conclut Mélanie Cwikla.

Logo | Formation en petite enfance.

Logo | ACUFC. Association des collèges et universités de la francophonie canadienne.Logo | La Commission nationale des parents francophones.Logo | Fédération nationale des conseils scolaires francophones.Logo | RDÉE Canada.Logo | Société Santé en français.

Financé par le gouvernement du Canada par le biais du Programme de partenariats pour le développement social - volet Enfants et familles Logo | Canada.

© 2013-2020 Université de Saint-Boniface