NOUVELLES ET ÉVÈNEMENTS | 16 novembre 2017

Un laboratoire à haut degré de confinement inauguré

Un scientifique travaille un projet de recherche sous une hotte dans un laboratoire


L’Université de Saint-Boniface a officiellement inauguré aujourd’hui un nouveau laboratoire de microbiologie qui est en opération depuis déjà quelques mois.

Anciennement le local 3232, l’espace est maintenant occupé par un laboratoire avant-gardiste de niveau de confinement 2+ (NC2+). Configuré à la fois pour l’enseignement et la recherche, le laboratoire NC2+ présente plusieurs caractéristiques de pointe. Par exemple :

  • Contrôle optimisé de l’échange d’air
  • Hottes et filtres spécialisés
  • Antichambre (la porte extérieure, automatique, se referme hermétiquement avant que la porte interne, automatique elle aussi, s’ouvre.)
  • Peinture scellant
  • Système de filtration d’eau

De multiples usagers ont accès à l’endroit. Tout d’abord, l’espace se prête à des activités  d’apprentissage telles que le cours de biologie évolutive qui inclut l’étude de la résistance des bactéries aux antibiotiques. Par ailleurs, le laboratoire accueille différents professeurs-chercheurs en microbiologie, notamment Mathias Oulé, dont les travaux ont fait progresser la lutte contre les bactéries sporulées.

« Ce nouvel espace de travail présente deux avantages majeurs, indique le professeur Oulé. D’une part, nous pouvons travailler avec une plus grande variété de micro-organismes, ce qui accroit notre capacité de recherche en microbiologie. D’autre part, nous profitons d’un équipement ultramoderne qui facilite nos travaux de recherche et assure que tout se fait selon les règles de l’art.
Utilisation de cartes magnétiques, précautions à prendre à l’entrée et à la sortie du labo, enceintes de biosécurité, éclairage, premiers soins, etc. : tout est bien conçu et respecte les normes d’un laboratoire NC2+. »

La construction du nouveau laboratoire a représenté des investissements majeurs de la part du gouvernement provincial et de l’USB, pour un total de près d’un million de dollars. Elle a été réalisée par la firme de construction Marrbek, sous l’habile supervision du directeur des installations et de la sécurité, Robert Simard.

Pour le vice-recteur à l’enseignement et à la recherche, Peter Dorrington, l’ouverture de ce laboratoire à l’université francophone de la province est un autre signe que l’enseignement des sciences en français a le vent dans les voiles au Manitoba.

« Grâce à un corps professoral compétent et engagé ainsi qu’à des infrastructures à la fine pointe de la technologie, un nombre de plus en plus important de jeunes choisissent d’étudier les sciences expérimentales à l’Université de Saint‑Boniface en français, partage le vice-recteur. Le laboratoire NC2+ rend nos programmes en sciences encore plus riches et attirants : il nous permet d’offrir à nos chercheurs des installations de haut calibre, il favorise des partenariats avec d’autres institutions de recherche biologique et médicale de Winnipeg, et il nous permet de continuer à former nos étudiantes et étudiants dans de vrais laboratoires. »

Visionnez la vidéo pour un aperçu du laboratoire.

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface