Profils | Publié : juin 2014

La production, un élément essentiel

Louis Paquin est resté modeste lorsqu’il est devenu le troisième récipiendaire, le 18 juin 2014, du diplôme honorifique de l’Université de Saint-Boniface (USB), un honneur qu’il souhaite partager.

« C’est moi qui ai été reconnu, mais à travers moi, pour chaque projet, c’est le travail de toute une équipe qu’on doit honorer, affirme-t-il. Il faut toute une famille, toute une masse critique d’éléments nécessaires pour produire un spectacle ou un film. J’ai juste joué un rôle de catalyseur. »

Le producteur exécutif et cofondateur en 1995 des Productions Rivard a en effet été impliqué dans de nombreux projets qui ont fait grandir la communauté franco-manitobaine, et c’est ce que ce diplôme honorifique de l’USB reconnait.

Louis Paquin et Raymonde Gagné
Louis Paquin, récipiendaire du diplôme honorifique
de l'USB, accompagné de Raymonde Gagné, rectrice

« Si l’USB avait mon nom sur la table, c’est qu’ils ont vu mes projets et qu’ils y voient de la valeur, se réjouit Louis Paquin. Ça semble confirmer que ce à quoi j’ai contribué a eu une certaine résonance dans la communauté. C’est pour moi une grande fierté, car à chaque projet, je me suis toujours demandé si ce que je faisais était utile! »

Louis Paquin est également fier de voir que de tous les secteurs possibles, « l’USB, qui a une perspective large et experte de la société, a finalement choisi de faire valoir le secteur culturel et de la production.

« Selon moi, une société qui ne produit pas est une société morte, déclare le récipiendaire. La production est signe de vie et de dynamisme d’une communauté. Elle contribue à sa construction identitaire en lui faisant miroir, surtout en situation minoritaire. C’est le fun que ce diplôme honorifique confirme la pertinence de la production! »

Parmi les projets rassembleurs de la communauté auxquels Louis Paquin a contribués, on peut citer la production et diffusion de spectacles musicaux au Centre culturel franco-manitobain, notamment la comédie musicale Les batteux, la coordination de tournées nationales d’artistes depuis Winnipeg, le projet Chaussons nous pour les jeunes et des tournées d’artistes dans les écoles, le Rendez-vous sur le boulevard du Festival du Voyageur, le spectacle Terre Ouverte au parc Whittier en 2008 qui a attiré quelque 4 000 personnes, ou encore la série Pour un soir seulement qui a fait découvrir Winnipeg et le Manitoba à plus d’une centaine d’artistes.

« J’aime le processus d’avoir une idée et de la voir se réaliser, confie Louis Paquin. J’ai eu la chance, tout au long de ma carrière, de recevoir beaucoup d’appui et d’encouragement pour concrétiser mes idées.

« Et avec tous ces projets, on a vraiment développé une expertise en production au Manitoba, conclut celui qui a suivi plusieurs cours à l’USB dans sa jeunesse. Les Productions Rivard ont un peu lancé l’industrie de la production indépendante en français au Manitoba et depuis, on voit fleurir de plus en plus de boîtes de production indépendantes. »

Publié : juin 2014

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface